Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La 7ème édition des Musicales en folie débute ce vendredi

Publié le par Jean-Paul Grandclaudon

La 7ème édition des Musicales en folie débute ce vendredi

Trois jours de Folie à Fontaine-lès-Dijon

    Douze concerts, une conférence, un spectacle pour enfants

             Cinq ensembles orchestraux

                    Plus de 150 musiciens

                     Pour ce nouveau rendez-vous musical en partenariat avec la Ville de Fontaine-lès-Dijon ,  la Scène Fontainoise vous offre un  programme exceptionnel sur le thème du « Concerto »

  • Exceptionnel par sa qualité puisque vous retrouverez de nombreux artistes que vous appréciez...et beaucoup de nouveaux tout aussi talentueux.
  • Exceptionnel par la diversité des formations que vous entendrez ...du piano solo au grand orchestre symphonique, en passant le trio, le quintette...et autres orchestres de chambre !

Exceptionnel par les œuvres choisies allant de la période baroque avec Bach, Corelli à la période contemporaine avec Gershwin et Bernstein, via la période romantique avec Chopin, Brahms, Mendelssohn...sans oublier Sibélius,  Chausson...et Mozart...

 

"La ferveur et  la fidélité du public montrent avec éclat qu'il sait la joie que ces jours de partage vont lui donner, et combien l'énergie généreuse de ceux qui portent cet événement répond à une nécessité vitale, eux qui ne se lassent pas de transmettre la beauté invisible de la musique, et croient dans la fraternité et la liberté qu'elle donne.

En ces temps de confusion vertigineuse où se côtoient le pire et le meilleur, je salue avec reconnaissance l'obstination de ces "fous de Fontaine-lès-Dijon"."

                                                                                              Anne Queffélec, marraine du festival

Les répétitions ont commencé dimanche au Centre d'Animation Pierre Jacques et vont se poursuivre toute la semaine :

             "C'est un grand cru qui se prépare "

Ci-dessous les premières photos

Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG
Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius          Co.JPG

Diaporama répétitions 31 mars, 1er et 4 avril :Gershwin - Mozart- Chopin -ODB - Bernstein-Brahms-Sibelius Co.JPG

Tout le programme détaillé des trois jours de Folie

Interview d'Olivier Renaut par BFC-Classique  "L’autre climat musical en Bourgogne-Franche-Comté"

http://bfc-classique.fr/index.php/2019/04/01/septieme-edition-pour-les-musicales-en-folie-de-fontaine-les-dijon/

VENDREDI 5 AVRIL

Pour le concert d’ouverture, vous pourrez applaudir deux merveilleux pianistes que les fidèles des « Musicales en  Folies » connaissent bien : Eve-Melody Salom et Gaspard Dehaene qui nous offriront un extraordinaire bouquet de beauté et  d'émotion.

 

  • La soirée débutera à 17h30 par la traditionnelle inauguration, à laquelle vous êtes invités et  qui sera suivie d'un cocktail (entrée gratuite).

Vous pourrez entendre :

- des Moments musicaux par l’école associative de musique de l’ACF

 

 

- le très pédagogue Jérôme Jehanno dans une conférence

    «  Vous avez dit concerto ? »

20h  Grand Concert d’ouverture

- Récital d’Eve-Melody Salom :

 

  • Bach, Concerto Italien
  • Chopin, Nocturne Op.27  n°2
  • Mendelssohn, Fantaisie Op.28

 

Après de brillantes études au conservatoire de Dijon, Eve-Melody poursuit sa formation au C.R.R. de Paris dans les classes de piano (David Saudubray) et d’alto (Louis Fima). En 2015, elle est reçue brillamment en piano au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle est actuellement en Master dans la classe de Denis Pascal et Varduhi Yeritsyan.

Soliste et chambriste passionnée, elle est admise récemment, à l’unanimité, en Master de musique de chambre au C.N.S.M.D.P.

En 2012 puis 2014, elle participe au Concours International de Piano d’Ile de France où elle obtient un prix Spécial Schönberg.

Depuis 2013, la scène de Fontaine-lès-Dijon l'invite, chaque année, à se produire au Festival des Musicales en Folie où elle interprète des concertos pour piano (Mozart, Grieg...) et diverses autres œuvres.

En 2016 et 2017, elle participe à Paris aux week-ends de musique contemporaine. Elle y interprète des œuvres de Betsy Jolas et Régis Campo, en présence des compositeurs.

Sa passion pour ses deux instruments (piano et alto) l’amène à se produire dans les plus belles salles parisiennes.

En 2018, Eve-Melody est sélectionnée en mars par le C.N.S.M.D, pour jouer au concert dédié à Claude Debussy au Ministère de la Culture.

En avril, elle accompagne, Nathan Mierdl, jeune et  brillant violoniste, un des lauréats du concours Menuhin à Genève.(Nathan est au programme des Musicales en Folie : vous pourrez l'applaudir vendredi 6 avril à 14h. )

Eve-Mélody et Nathan se produisent également en septembre à l’émission Jeunes Interprètes en direct sur France Musique présenté par Clément Rochefort.

Extrait du concert de l'émission Génération France Musique, le Live, enregistré le 15 septembre 2018:

Rhapsodie pour violon et piano n° 1 de Bela Bartok

 https://www.youtube.com/watch?v=hf-uppApYDg

Sonate pour violon et piano n° 1 en ré majeur op. 12 n° 1 de Ludwig van Beethoven.

https://www.youtube.com/watch?v=BMRgn8Utf24

 

Eve-Melody participe régulièrement à diverses master-classes avec de grands interprètes en piano tels qu’Anne Queffélec, Florent Boffard, Denis Pascal, Marie-Josèphe Jude, et en alto avec Miguel Da Silva et Tabea Zimmermann.

Sélectionnée en 2017 et 2018 pour participer à l’Académie Ravel à Saint Jean-de-Luz, Eve-Melody reçoit le Prix Clubs Service Rotary –Lions de Saint-Jean-de-Luz lui donnant l’opportunité de se produire au Festival Ravel en août 2018- ainsi que le Prix Jeunes Talents du Festival de l’Orangerie de Sceaux, en juillet 2019.

Depuis 2016, Eve-Melody est soutenue par les fonds de Tarrazi ainsi que la Fondation Williamson.

Il faut retenir le nom de cette artiste complète, pianiste de grand talent mais également altiste chevronnée, passionnée.

- Gaspard Dehaene

dans le Concerto n°2 pour piano et orchestre en sib majeur  Op83 de Brahms,  accompagné par l’Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy

Arcadi Volodos live 2012:

https://www.youtube.com/watch?v=AOrZOD_nc8o

Ce grand concerto romantique sera rejoué dimanche 7  à 14h.

Nul doute que tous les mélomanes seront de nouveau présents pour applaudir Gaspard Dehaene qui vous enchantera par sa haute technicité et sa sensibilité.

" Parmi les nombreux pianistes de sa génération Gaspard Dehaene possède une dimension rare : celle d'un véritable interprète."

Philippe Banel

Tutti-Magazine

 

Né en 1987, Gaspard Dehaene obtient en 2012 son Master au CNSMD de Paris, dans les classes de Bruno Rigutto et Denis Pascal. Admis au Mozarteum de Salzbourg auprès de Jacques Rouvier, il approfondit son art avec Rena Shereshevskaya à l’École Normale de Musique et obtient parallèlement, en 2017, son Master d'accompagnement vocal avec Anne Le Bozec au CNSMD de Paris.

 

Lauréat du Concours International de San Sebastian et Grand Prix du Concours Alain Marinaro, il reçoit aussi, en 2013, le Prix Annecy Classic Festival ainsi qu'une mention spéciale pour l'interprétation de la pièce Une page d'éphéméride de Pierre Boulez, qu'il a eu le privilège d'étudier avec le compositeur lui-même et de créer en 2007.

Gaspard Dehaene se produit dans de nombreux festivals en France - La Roque

d'Anthéron, Radio France Montpellier, , les Flâneries musicales de Reims, l'Orangerie de Sceaux, les Moment musicaux de l'Hermitage de La Baule, le festival de Nohant,     La Folle Journée, .. -, ainsi qu’à l'étranger - en Europe mais aussi au Maroc, en Nouvelle-Calédonie et à Pékin.

La Folle Journée de Nantes : Le pianiste Gaspard Dehaene en concert décentralisé

https://www.youtube.com/watch?v=mtnKJMhT8FQ

 

Chambriste passionné partageant la scène avec Pierre Génisson, Romain Guyot, Solenne Païdassi, Victor Julien-Laferrière, Gérard Caussé ou Adrien La Marca, il est un partenaire privilégié d'Adrien Boisseau, avec lequel il a déjà enregistré deux albums chaleureusement accueillis par la presse.

Par ailleurs, son premier disque solo, dédié à la forme “Fantaisie”, est paru à l'automne 2016 sous le label 1001 Notes.

Lauréat en octobre 2015 du prix international Pro Musicis, Gaspard Dehaene a été nommé artiste “Génération Spedidam” pour les années 2017-2019. Ses derniers engagements l'ont mené au OJI Hall de Tokyo et au Guggenheim Museum de New York, à la Philharmonie de Paris

 qui l'a vu interpréter, avec l'Orchestre Pasdeloup, le 1er Concerto de Liszt

 

" Gaspard Dehaene est un pianiste racé. Il aime prendre son temps, faire savourer les cadences et exprimer son naturel romantique "

.Classical Source

Son deuxième disque solo vient de paraitre :Découvrez-le en cliquant sur les liens ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=cmJFskuX2n4

https://www.youtube.com/watch?v=PrdEzzwJDNE&list=PLP_0b6KIBKwQIF2JTIMEvOgC8PUnsn2e3&index=54

 

             

 

"Ce programme a été conçu comme un double hommage : celui de Liszt envers Schubert d’un côté, et de l’autre un hommage personnel envers mon grand père Henri Queffélec, grâce à ce cadeau musical de mon ami Rodolphe Bruneau-Boulmier. Les pièces s’articulent autour de la notion du voyage, si chère aux deux Franz. Voyage à travers la Mer en associant le lied transcrit par Liszt : « Auf dem Wasser zu singen » et la pièce de Bruneau-Boulmier : « Quand la terre fait naufrage », titre d’un roman d’Henri Queffélec ; ou le voyage sur Terre, évoqué par la Rhapsodie Espagnole, le lied « Aufenthalt » et la Mélodie Hongroise. Enfin, au centre du programme s’impose l’idée du voyage dans le Temps, vécu par l’auditeur et le musicien au fil de la sonate D 959, véritable testament de la mer"

                                                           Gaspard Dehaene

"Gaspard Dehaene existe par lui-même et joue comme personne. La conception même de l’album, vers l'ailleurs, révèle sa spécificité: c’est un disque du voyage, et même du grand voyage, rêvant le rêve baudelairien d’aller au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau"

Utmisol

 

Gaspard dédicacera ses disques après le concert au stand "Oh des disques" : Sylvie Bouissou sera présente pendant tout le festival et vous proposera tout un choix de disques et livres sur le thème du Concerto.

Pour les personnes qui n'ont pas assisté le 6 mars à la conférence "La place du Concerto dans l'histoire de l'Art" , une projection aura lieu mardi 2 avril à 16h et 19h chez "Symphonie" 71 rue Condorcet Dijon

 

Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy

 

L'EOD est un des principaux artisans du succès des Musicales en Folie : il interpréta notamment la Messe en Ut de Mozart, et de nombreux concertos, symphonies et autres pièces orchestrales attirant toujours une foule nombreuse de spectateurs enthousiastes, comme, en 2018, la 5ème symphonie de Beethoven et la valse de l’Empereur de J. Strauss.

Flavien Boy en est le directeur musical et artistique depuis 2007. Il a obtenu au Conservatoire National Supérieur de Paris les prix de direction d'orchestre, d'écriture musicale, d'analyse musicale et d'orchestration. Il a ainsi l’occasion de diriger divers orchestres nationaux et internationaux et complète sa formation auprès de nombreux chefs de renom. Dernièrement il a été invité à diriger différents orchestres prestigieux tels que l'Orchestre Philharmonique et l’Opéra de Marseille.

SAMEDI  6   AVRIL

6 concerts et 1 spectacle pour enfants au programme de cette 2ème journée des « Folies »

Notre voyage à travers le Concerto  nous conduira de l’époque baroque au début du 20ème siècle :

Le « concerto grosso » est apparu à la deuxième moitié du 17ème siècle. Il faut attendre Haydn et Mozart pour entrer dans la période classique. Le 19ème  siècle est celui du romantisme avec Chopin, Mendelssohn…et Chausson. Sibélius et Warlock ouvrent le 20ème siècle.

La forme concertante implique aussi bien un grand orchestre que des petites formations comme un quatuor, un quintette ou un orchestre de chambre.

11h   "Le piano, de Bach à Bartok"    entrée gratuite


                Trois jeunes pianistes talentueuses dans un super programme
qui n'oubliera pas Beethoven, Chopin, Schumann et Debussy.

Cléa Bahous :

Beethoven : Sonate op.109

Pascaline Forgeot :

Bartók : Suite op.14

Debussy : Etudes « Les arpèges composés » (Etudes Deuxième livre)

Marie-Gabrielle Ollier :

Bach : Prélude et fugue en fa mineur BWV859

Chopin : Trois nouvelles études

Schumann : Variations Abegg op.1

Debussy : Feux d’artifices (Prélude Deuxième livre)

 

14h   Nathan Mierdl,violon

   Sibelius :  Concerto pour violon et orchestre en ré mineur op.47, accompagné par l'Ensemble Orchestral de Dijon  dirigé par Flavien Boy.

Extrait de répétition oct 2016  Concerto pour violon de Sibelius par Maxim Vengerov et l'Orchestre de Paris dirigé par Christoph Eschenbach:

                            https://www.youtube.com/watch?v=5TB-J6xSq5o

Le « Concerto pour violon » de Sibelius est une des plus belles pages jamais écrites pour l’instrument, à cheval entre le romantisme et la modernité. C'est une œuvre très exigeante pour le soliste, notamment le 3ème mouvement... Avec toutes les nuances que nous lui connaissons, Nathan Mierdl saura, sans aucun doute, nous entrainer, avec panache, dans une ballade hallucinée...comme il a conquis le public de la

Philharmonie de Paris :

 

Nathan, lors du concert donné le 11 mars 2019 par l' Orchestre Philharmonique de Radio France, a  remplacé au pied levé le premier violon...et...

"Gil Shaham, le soliste,  a partagé un bis avec le violon solo de l'orchestre, le tout jeune Nathan Mierdl, lui aussi appelé à la rescousse et qui a mis le public et l'orchestre dans sa poche par sa présence "  Le Figaro

"Deux bis sont offerts pour répondre aux applaudissements nourris. Le premier jette dans le grand bain le premier violon de l’orchestre qui a remplacé Hélène Colerette normalement prévue. La Gavotte de Jean-Marie Leclair tirée de sa Sonate opus 3 n° 5 met en avant l’archet de Nathan Mierdl, à qui Shaham a, en plus, laissé la première partie "   Resmusica

 
 

Né en 1998 à Francfort-sur-le-Main, Nathan MIERDL est un jeune violoniste qui mêle la fougue et la passion de la jeunesse avec la sagesse de la maturité. Son caractère s’affirme dès l’âge de cinq ans lorsqu’il choisit d’étudier le violon plutôt que le piano comme ses parents le lui proposent. Il en commence l’apprentissage à l’école Rhythmix de Francfort où il apprend déjà la musique depuis sa toute petite enfance dans un cadre très ludique. Il entre ensuite au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon dont le cursus le mène vers la classe de Christophe Poiget à Boulogne-Billancourt. Il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2013 dans la classe de Roland Daugareil. Il y obtient son Master de concertiste en 2018.

 Jeune homme simple et convivial, gai mais réfléchi, Nathan MIERDL nous touche par le naturel et l’authenticité de son jeu, mais aussi par sa profonde musicalité et sa virtuosité attachante. Pleines de finesse et de spontanéité, ses interprétations sont conduites par un instinct musical inné et un besoin impérieux de communiquer ses émotions à travers la musique. Le jeune artiste capte son auditoire par la profondeur de son jeu pour le plonger au cœur de la musique. Pour lui, son art n’a de sens que partagé, avec le public ou avec d’autres musiciens.

 C’est dans cet esprit qu’il créa en 2015 le quatuor Gaïa composé aujourd’hui de Clément Berlioz, Antoine Berlioz et Laura Castégnaro. Ensemble, ils se produisent régulièrement à Paris et en province à divers festivals comme Evian ou Les Arcs, lors desquels ils explorent des répertoires variés qui s’étendent du baroque à des compositeurs contemporains tels que Thierry Escaïch.

 Ses expériences d’académicien auprès de l’Académie de l’Orchestre philharmonique de Radio France et de l’Orchestre de Paris pendant ces études, lui ont permis de décrocher un poste de violoniste tutti à l’Orchestre National de France à l’âge de 19 ans. En novembre 2018, il intègre l’Orchestre Philharmonique de Radio France en tant que premier violon co-soliste. 

En 2018, il décroche pas moins de quatre prix au prestigieux Concours

Menuhin, dont le Deuxième Prix Senior, le Prix des auditeurs Internet, le Prix de la pièce contemporaine composée pour le concours, et le prix Talent exceptionnel offert par Jonathan Moulds lui donnant accès à un violon Stradivarius de la haute époque pour une période de deux ans. 

 Chacune de ses expériences a contribué à faire de lui un talent prometteur que vous aurez  beaucoup de plaisir à écouter dans le difficile Concerto de Sibelius.

 15h30   Natacha Melkonian,piano

Chopin :  Concerto n° 1 pour piano en mi mineur Op.11,  accompagnée par le quintette « Chopin"

Ce concerto est, contrairement à ce que semble indiquer son titre, le deuxième du compositeur. Son premier mouvement alterne les passages de virtuosité et les thèmes très expressifs, le deuxième repose sur une sorte de cantilène et le troisième fait largement appel à des danses.

On sait que Chopin préférait les salons parisiens aux grandes salles de concert. Et c'est avec un quintette (ou parfois un quatuor) qu'il jouait ses concertos s'il voulait les présenter dans des lieux propices à la musique de chambre d'où notre choix !

 

 1er concerto de Chopin (extraits) - Emmanuelle Swiercz, piano .Quatuor Talich..

https://www.youtube.com/watch?v=gMPFpY-qhM0

Natacha MELKONIAN, piano

Suite à ses études dans la classe de Laure Rivierre au CRR de Dijon, elle poursuit son apprentissage au PESM Bourgogne dès 2009. Elle obtient en 2012 sa Licence d’interprète, son Diplôme d’Etat et devient professeur de piano au CRR de Dijon. Depuis septembre 2017, elle étudie à la Haute Ecole de Musique de Genève en master pédagogie dans la classe de Cédric Pescia.

Elle se perfectionne régulièrement auprès de François Chaplin, Bernard d’Ascoli, ou encore Anne Queffélec. En 2010, elle est choisie pour participer au concert salle Pleyel dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin, concert parrainé par Anne Queffélec et retransmis sur France 3 lors de l’émission « Un été avec Chopin » présentée par Pierre Arditi. Elle se produit au Petit Palais à Paris, aux Rencontres Musicales de Noyers, aux Musicales en Folie de Fontaine.

Elle se découvre un amour pour le théâtre lors du dîner avec Chopin (en novembre 2016 à Fontaine) mis en scène par Patrick Grégoire, où elle joue le rôle de Solange Sand,.

 

 

En février 2018, elle donne un récital à deux pianos avec le pianiste Gaspard Dehaene.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le quintette d'accompagnement de Chopin

Violons: Jérémie Visseaux, Marie Vayrou

Alto: Salomé Kirklar

Violoncelle: David Poro

Contrebasse : Elise Egéa

Diaporama "Quintette Chopin "
Diaporama "Quintette Chopin "
Diaporama "Quintette Chopin "
Diaporama "Quintette Chopin "
Diaporama "Quintette Chopin "

Diaporama "Quintette Chopin "

16h15  Spectacle pour enfants :  complet

        

           

  « Vivaldi, décris-moi une saison » par l'ACF

 

 

 

   17h   Emmanuelle Bouillot, piano

                               Simon Bouveret, violon

   Chausson  : Concert pour piano, violon et quatuor à cordes op.21, accompagnés par l'ensemble Métamorphoses

. Ce chef d’œuvre de la musique de chambre, unique par sa formation, évoque parfois l'univers de Fauré, parfois celui de César Franck, qui fut son professeur de composition. Quatre mouvements constituent cette grande œuvre cyclique, dans laquelle les motifs apparaissent et reviennent comme des réminiscences, avec un équilibre parfait entre les deux instruments solistes et le quatuor à cordes.

 

Emmanuelle BOUILLOT, piano

 

Emmanuelle Bouillot a fait ses études musicales au CRR de Dijon, puis au CNSM de Lyon dans la classe de Roger Muraro. Elle en sort en 2002 avec un premier prix à l'unanimité et son diplôme de pédagogie. Elle enseigne au CRR d'Annecy et poursuit son activité de soliste, notamment au sein de l'Ensemble Métamorphoses.

 

 

 

 

Simon BOUVERET, violon

Après Dijon et Boulogne, Simon Bouveret obtient des Masters d’Interprétation et de Pédagogie à la Haute école de musique de Genève dans la classe de Tedi Papavrami. Il enseigne le violon et la musique de chambre au Conservatoire de Musique de Genève, ainsi qu’à Saint-Julien-en-Genevois. Violon solo et directeur artistique de La Camerata du Léman, Il se produit régulièrement en France et à l’international.

 

Ensemble Métamorphoses

L’ensemble Métamorphoses est une formation de musique de chambre créée en 2018 par Manon Tenoudji. Ses musiciens sont issus du CNSMD de Lyon ou de la Haute École de Musique de Genève, et sont tous acteurs de la vie musicale de la région Rhône-Alpes. Ensemble, ils ont choisi de prendre le temps de construire une interprétation aboutie et originale des œuvres. Leur répertoire s’étend du 18ème siècle à la période contemporaine, dans des formations allant de la sonate au petit orchestre de chambre.

Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"
Diaporama " Ensemble Métamorphoses"

Diaporama " Ensemble Métamorphoses"

 18h30   Jonathan Gleyse, clarinette

Mozart : Concerto pour clarinette K.622, accompagné par  l'EOD dirigé par Flavien Boy.

C'est le dernier concerto composé par Mozart (1791) et le seul pour clarinette. Il se divise en trois mouvements selon la tradition du concerto (rapide-lent-rapide) : un allegro de bonne durée, un adagio très connu souvent utilisé comme musique de film, et un rondo optimiste voire joyeux. C'est un des « tubes » de Mozart.

 

Concerto pour clarinette - Mozart - 2. Adagio - YouTube  Michel Portal / Philippe Entremont

https://www.youtube.com/watch?v=kdtoIUqZuC8

 

Jonathan Gleyse est né dans les Cévennes Ardéchoises le 23 mai 1990.

Issu d’une famille de musiciens il s’intéresse très tôt à la musique, et découvre la clarinette par hasard à l’âge de 12 ans, séduit immédiatement photo j. gleysepar sa sonorité ronde et chaleureuse.

A l’âge de 17ans et après des débuts en quasi autodidacte, il intègre la classe de Philippe Lavergne au Conservatoire régional de Valence (26) ou il obtiendra en 2009 le CFEM de clarinette à l’unanimité et avec les félicitations du jury, et en parallèle son baccalauréat.

Il poursuivra en 2009-2010 sa formation artistique au Conservatoire National de Lyon dans la classe de Jean-Louis Bergerard et obtiendra la même année son DEM de Clarinette avec la médaille d’or premier nommé à l’unanimité et avec les félicitations du jury marquant la fin du conservatoire traditionnel.

En 2010 il est admis à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (Suisse) en classe professionnelle auprès de Frédéric Rapin et obtiendra en 2013 sa licence de clarinette avec la note maximale et les félicitations du jury, puis, en  Mai 2015, il obtiendra le diplôme de master de clarinette avec les félicitations du jury. En 2013 il  est lauréat du Concours T.I.M et obtient un diplôme d’honneur.

Curieux de nature, il pratique de manière courante les petites clarinettes ré et mi bémol, le cor de basset et la clarinette basse et aborde un répertoire sans limites du baroque tardif à la musique contemporaine.

Jonathan Gleyse a été énormément apprécié lors des "Musicales en Folie 2018", associé à Florian Caroubi, piano

 

Jonathan Gleyse remplace le clarinettiste initialement prévu

 20h   Concert de l'Orchestre Dijon Bourgogne:

Amanda Favier (violon) et Patrick Ayrton (direction & clavecin) sont les deux prestigieux artistes que l'ODB accompagne pour ces Musicales en Folie.

          - Muffat             Concerto grosso XII

         - Mendelssohn   Concerto violon en ré min.

         -Warlock           Capriol suite (écrite en 1926)

Warlock Capriol suite - Archi dell'Orchestra Filarmonica di Torino ...

https://www.youtube.com/watch?v=3SztA73Q5Iw

         - Haydn             Concerto violon clavecin Hob XVIII:6

Forme très présente à la fin du XVIIème siècle, le Concerto Grosso, genre italien par excellence, met en scène un groupe de solistes, le « concertino », dont la partie virtuose sert d’ornementation au discours musical joué par les musiciens du « ripieno ».
Au croisement des courants français, italien et allemand, Georg Muffat est un européen avant l’heure ! Ce musicien cosmopolite opère la synthèse des différents styles qui se développent au XVIIème siècle et participe à leur diffusion aux travers de ses nombreux voyages. Deux siècles plus tard, Peter Warlock, compositeur et musicologue britannique, écrit la Capriol Suite, inspirée d’un traité publié en 1589 par Thoinot Arbeau. Elle met en scène Capriol, jeune homme en plein apprentissage de l’art de pratiquer la danse.
Évolution du style concertant, le concerto pour un unique soliste permettra à Amanda Favier de déployer sa virtuosité dans ce premier concerto de Mendelssohn. Ses qualités de chambriste s’accorderont, dans le Concerto de Haydn, à l’élégance et à l’allégresse de Patrick Ayrton au clavecin.

Amanda Favier, violon

Amanda Favier fait partie de la jeune génération des solistes français.Talent précoce, elle décroche très jeune son Premier Prix de violon et un Diplôme de Formation Supérieure mention Très Bien, et achève son cursus par un Cycle de Perfectionnement.

Elle glane rapidement une quinzaine de prix internationaux et devient la plus jeune lauréate du concours international Jean Sébastien Bach de Leipzig. Elle parcourt l'Europe avec des partenaires et orchestres recherchés.

Distinguée par de nombreux prix elle est l’invitée régulière des radios et télévisions françaises et enregistre régulièrement pour différents labels, notamment ses Quatre Saisons de Vivaldi loué par la critique.

Elle joue avec un Matteo Goffriler de 1723.

 

Interview d'Amanda Favier par BFC-Classique

http://bfc-classique.fr/index.php/reecouter-un-sujet/

 

Patrick AYRTON, clavecin

 

Patrick Ayrton partage sa vie entre les claviers (piano, orgue, clavecin, harmonium, ordinateur) et la direction musicale. Musicien européen s'il en est, il se forme en Suisse, à Vienne, à La Haye (Ton Koopman) et remporte les concours d'orgue d'Innsbruck en 1983, et de Bruges en 1985.

Il enseigne le clavecin, la basse continue et la musique de chambre au Conservatoire Royal de La Haye et donne des cours d'interprétation en Italie, en Russie à Séoul et en Autriche (au Mozarteum de Salzburg).

Patrick Ayrton travaille régulièrement avec de nombreux grands solistes internationaux. Plusieurs formations l'ont invité à mener divers projets.

En 2004, il redécouvre le compositeur chalonnais Joseph Touchemoulin (1727-1801) dont il est en train de cataloguer et d'enregistrer les oeuvres. Il est fondateur de l'ensemble "Les Inventions" et de l'association Ars Burgundiae.

 

Orchestre Dijon Bourgogne

Ensemble associé à l’Opéra de Dijon, l’ODB est présent sur la scène et dans la fosse de l’Auditorium où il accompagne des productions audacieuses et des solistes de renom  comme Bruno Philippe, remarquable violoncelliste que nous avons accueilli avec le Maestro Gábor-Tákács Nagy dans le cadre des "Musicales de Fontaine"  en octobre 2017.

 

 DIMANCHE 7  AVRIL

 

 

 

 

4 concerts au programme de cette dernière journée des « Folies » où vous pourrez entendre deux orchestres de chambre et notre grande formation classique qui vous permettra d’apprécier la performance des solistes dans un grand concerto romantique et dans une œuvre mélangeant le jazz et la rhapsodie.

 

11h   "L'Orchestre de poche"

   ou Mini orchestre à géométrie variable.

Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne Franche-Comté, sous la responsabilité de  Baptiste Brolles et Samuel Doguet

                                         

  • Rimski-Korsakov, Shéhérazade (3ème mouvement), arrangé pour Quatuor à cordes, harpe, flûte et clarinette.
  • Mozart, Concerto pour flûte et harpe, 2ème mvt.
  • Tomasi, Invocation et danses rituelles.
  • Bruch, Concerto pour alto et clarinette.

 

Ensemble Septatonic

Violons: Ondine Forte & Grégoire Cassier - Alto: Émeline Gerbeau - Violoncelle: Émilie Touchard -  Harpe: Bénédicte Mettelin -Clarinette: Samuel Doguet - Flûte : Baptiste: Brolles  
 


 
 
Ces sept musiciens se sont rassemblés en 2017 dans le cadre de leurs études à l’ESM   Bourgogne-Franche-Comté autour de ​L’Introduction et Allegro pour Harpe, Flûte, clarinette  et quatuor à cordes de Maurice Ravel. Cette formation hétérogène permet d’explorer diverses saveurs couleurs et sonorités. À géométrie variable, les musiciens sont amenés à explorer   différentes cultures musicales. Du duo au septuor, leurs répertoire s’inspire des esthétiques de musiques de l’est, française, romantique et contemporaine.

L’ESM et le projet Carte Blanche :
 
Qu’est ce que l’E.S.M ?
 
L’Ecole supérieure de musique Bourgogne-Franche-Comté est un établissement  d’enseignement supérieur habilité par le ministère de la Culture à délivrer le diplôme national supérieur professionnel de musicien et le diplôme d’État de professeur de musique.  Elle prépare ses étudiants à la maîtrise et la compréhension de l'art de la musique et à l’exercice professionnel de cet art. La création, la médiation, la professionnalisation caractérisent son identité.
 
 
Le projet Carte Blanche :
 
Dans le cadre des études à l’ESM, les étudiants réalisent un projet culturel ayant pour finalité une ou plusieurs représentations publiques. Ce projet est réalisé en totale autonomie et indépendamment de l’établissement. Il est nécessaire pour la validation du cursus et permet aux étudiants de se confronter à des situations professionnelles .
 

14h Gaspard Dehaene, piano

Concerto n°2 pour piano et orchestre en sib majeur  Op83 de Brahms,  accompagné par l’Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy.

Ce grand concerto romantique a fait vendredi l’ouverture des « Folies ». Nul doute que tous les mélomanes seront de nouveau présents pour applaudir Gaspard  qui vous enchantera par sa haute technicité et sa sensibilité.

15h30   Ensemble Métamorphoses

  • Bach Concertos Brandebourgeois:

- n° 3 en sol majeur (BWV 1048)

- n° 6 en sib majeur (BWV 1051

 

Les concertos brandebourgeois sont un ensemble de six concertos datés par Bach lui-même de 1721, et qui sont parmi les plus célèbres de Bach. Le qualificatif de « brandebourgeois » fait référence au dédicataire, le margrave Christian Ludwig de Brandebourg.

Les six concertos sont d'une grande diversité, tant du point de vue de la structure que des instruments. Ils semblent faire une synthèse de l'art musical de leur temps.

 

  •   Corelli, Concerto Grosso op 6 n°4

17h 15  Concert de clôture de l'Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy  -

        - Gershwin, Rhapsodie in Blue 

                                            avec Emmanuelle Bouillot au piano

Créée dans sa version avec jazz-band, et Gershwin au piano, en 1924 à New York, l'oeuvre fut un succès immédiat. La version avec orchestre symphonique date de 1926. Cette oeuvre est un heureux mélange de thèmes évoquant le jazz et d'écriture classique, avec en son centre un motif de blues au rythme swinguant ; la transformation des divers motifs tout au long de la pièce lui donne son côté rhapsodique, à la manière d'une balade dans les rues de Brooklin...

   

    - Bernstein,   Danses symphoniques de  West Side Story

 

 

West Side Story est une « comédie » musicale créée en 1957, inspirée de Roméo et Juliette, que Bernstein transpose dans l'Upper West Side à Manhattan dans les années 1950. Cette tragédie (c'en est bien une) oppose deux bandes rivales au sein desquelles Tony et Maria, issus de camps opposés tombent amoureux...

L'oeuvre reçoit un succès immédiat et international. Elle est adaptée au cinéma en 1961 par Robert Wise, et le film remporte 10 oscars. En cette même année, Bernstein présente une version pour grand orchestre intitulée Symphonic Dances from West Side Story

Le Festivalier, c'est vous !  Vous qui allez vous régaler de musiques plus belles les unes que les autres !

Les différents espaces sont signalés par un fléchage.Des hôtesses et hôtes de la Scène Fontainoise, reconnaissables à leur badge, sont là pour vous donner toutes les indications nécessaires.

Un point " Boissons-Sandwiches" sera ouvert samedi à partir de 15h et dimanche à partir de 12h.

Les concerts commencent à l'heure exacte.

                    Certains concerts sont presque complets...

aussi n'attendez pas le dernier moment pour prendre vos places au Bureau des Folies jeudi 4  au CAPJ  rue des Carrois de 14h30 à 18h30  ou  Vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7, sur place 2 rue du Gal de Gaulle  aux heures d'ouverture du festival.

Réservations : jeudi 4 avril  14h30- 18h30 - Vendredi5, samedi 6, dimanche 7 aux heures d'ouverture du festival.

Réservations : jeudi 4 avril 14h30- 18h30 - Vendredi5, samedi 6, dimanche 7 aux heures d'ouverture du festival.

 

-Possibilité d'un Pass général pour tous les concerts des Musicales en Folie : 60€ (réduit : 30€), de même qu' un Pass samedi et un Pass dimanche.

Les détenteurs de Pass bénéficient d'une priorité d'entrée dans la salle ( "coupe-file" )

Renseignements :

  - Tel : 06 01 96 12 47

 - Blog : http://lascenefontainoise.over-blog.com/

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article