Retour sur la 8ème édition des Folies ...!

Publié le par Jean-Paul Grandclaudon

3 jours de "Folies"...

     ... devenues un rendez-vous musical incontournable !

Après deux années sans festival – le dernier datant d’avril 2019 « Le concerto…de Bach à Gershwin » et les « Folies d’Automne » de novembre 2021, le public avait hâte de retrouver cette ambiance conviviale...

...des spectateurs enthousiastes sont venus nombreux assister à l'inauguration et aux concerts de ces "Folies de Printemps"

                               

  • Vous allez revivre en photos tous les évènements que vous avez aimés.

Cliquer sur les diaporamas pour les accélérer

Les photos sont de Stéphane et les commentaires de Béatrice.

Vendredi 8 avril ...1er jour

Dès ce vendredi, lors de l'inauguration des 8èmes "Musicales en Folies" par Brigitte Fossey et Patrick Chapuis, Maire de Fontaine-lès-Dijon...

...mise dans l'ambiance grâce au programme "dixieland" du groupe de jazz "Riverboat Stomper Dixieband" qui ne laisse jamais place à l'ennui ou à la morosité...

  • Concert-lecture "Gatsby"

...et nous voilà à New York : nous y retrouvons Daisy et Gatsby, les héros du roman de F.Scott Fitzgerald paru en 1925: "Gatsby le magnifique", adapté spécialement pour notre festival par Brigitte Fossey.

Moment magique que cette immersion dans une œuvre d'une surprenante beauté. Le jeu scénique, la voix de la récitante qui se fait caressante, légère, violente mettent en lumière la richesse, la poésie du style, les blessures des personnages.

Avec des choix judicieux, "Rhapsodie in blue" et autres compositions de Gershwin, Eric Artz au piano, en parfaite adéquation, se joue des difficultés techniques et rythmiques et  marie légèreté, frénésie joyeuse, mélancolie diffuse.

Merci à eux ...Vite, vite ! Allons lire, relire, savourer "Gatsby le magnifique"

  • Concerto en sol de Ravel

Maurice Ravel, lors de sa tournée de concerts aux États Unis en 1928, fréquente les clubs de jazz de Harlem et admire les improvisations du jeune Gershwin... Dès 1929, il entreprend la composition du concerto en sol...

On retrouve d'ailleurs dans le 1er mouvement les rythmes du blues, du jazz américain.Dans le célèbre adagio, Julien Blanc déroule magnifiquement, ainsi que l'orchestre à sa suite, cette sublime mélodie erratique.

Cette œuvre variée et élégante trouve en lui la capacité technique, la fidélité au style et l'inspiration qu'elle mérite.

Dans cette pièce d'une grande exigence rythmique, Flavien Boy, en parfaite complicité avec le piano, dirige avec précision et rigueur son orchestre.

_________________________________________________________________________________________

Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration
Inauguration

Inauguration

Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani
Concert-lecture   Brigitte Fossey-Eric Artz        Photos Stéphane Floreani

Concert-lecture Brigitte Fossey-Eric Artz Photos Stéphane Floreani

Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon
Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon

Julien Blanc - Flavien Boy - Ensemble Orchestral de Dijon

                

                                                               

Samedi 9 avril   2ème jour

 

 

  • 14h  Deux grands concertos pour piano...!

- Concerto en fa de Gershwin

Composé en 1925, c'est un heureux mariage de la forme classique du

concerto et du jazz revisité par le génie du compositeur.

Au piano Eve-Melody Salom, absolument époustouflante de

maitrise, de virtuosité, de musicalité et l'orchestre de Flavien Boy mené, pourrait-on dire " à la baguette", triomphèrent des grandes difficultés techniques et rythmiques pour parvenir à créer les timbres, les couleurs et l'atmosphère de cette œuvre exigeante sous une bien trompeuse légèreté.

 

Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD
Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD

Eve-Melody - Flavien Boy et l'EOD

- Concerto n°2 de Rachmaninoff en ut mineur Op.18

 Ce concerto fut composé en 1900 avant l'arrivée en 1917 du compositeur russe aux États Unis où il mourut, citoyen américain, en 1943.

 Passionnément, fiévreusement romantique, il touche et émeut par son énergie vitale et la beauté de ses thèmes: il est "universel".

Gaspard Dehaene, grâce à sa maitrise technique sans faille, sa virtuosité fluide, son jeu subtil, net, agile et convaincu, en est le fidèle "interprète" au sens plein du terme, communiquant à l'auditoire le "sentiment" de l’œuvre, en en révélant comme évidente la beauté. Sa compréhension artistique de cette musique le rend aussi inspiré dans les 1er et 3ème mouvements que dans l'adagio où le piano fait merveilleusement sonner la célèbre mélodie.

L'EOD, avec Flavien Boy, est le guide, le complice éclairé grâce à la qualité des divers pupitres: recherche du beau son, précision des rythmes, connivence heureuse avec le piano et l'enthousiasme toujours au rendez-vous de cet ensemble talentueux, à l'image de son chef charismatique.

- Après ces deux magnifiques prestations intenses et exigeantes qui suscitèrent un grand enthousiasme, Eve-Melody et Gaspard nous ont offert un moment de sérénité, de paix et de beauté avec, dans son instrumentation pour 4 mains, le " jardin féérique " 5ème conte extrait de "Ma mère l'Oye" de Maurice Ravel.

Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody
Gaspard - Flavien et...Eve-Melody

Gaspard - Flavien et...Eve-Melody

  • 16h  Concert du quatuor Kodama

Le quatuor avait sélectionné des auteurs liés aux Etats Unis: Korngold, autrichien naturalisé américain en 1943 - Stravinsky, russe, naturalisé français puis américain durant la 2ème guerre mondiale - Caroline Shaw, américaine née en 1982.

Stravinsky, lorsqu'il compose à Chicago en 1914 ses 3 pièces pour quatuor à cordes, conteste l'influence de Schoenberg malgré une tendance atonale de l’œuvre.

Korngold représente quant à lui le dernier souffle du romantisme viennois.

La variété du programme permit de confronter des compositeurs différents, mais, chacun à son époque, audacieux.

Les œuvres exécutées de Caroline Shaw requièrent de grandes qualités de recherche sonore et de rigueur rythmique.

On ne peut que saluer l'excellence des musiciens de ce quatuor dans un programme riche et peu fréquenté :

Emile Delange et Anna Bertrand, violons / Camille Rollet, alto /  Apolline Bandinu,violoncelle.

Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama
Quatuor Kodama

Quatuor Kodama

  • 18h   Concert du duo " Evade " :

Avec des œuvres et des compositeurs très variés, Natacha Melkonian, piano / Gaétan Clerget, saxophone nous ont entrainés dans un tourbillon musical plein de bonnes surprises telle la version saxophone du " tango-étude pour flûte "d'Astor Piazzolla ou la musique très expérimentale en 3 mouvements " 4'33 " de John Cage : et si le silence était un choix pour les musiciens transformés en mimes statiques silencieux !

Plus sérieusement, chaque titre avait son attrait : d' "Escapade" de John Williams au célèbre "Scaramouche " de Darius Milhaud, en passant par le nerveux "Devil's rag" de Jean Matitia.

Dans toutes ces pièces, pas de faiblesse : virtuosité, aisance au piano comme au saxo. Natacha accompagne magnifiquement, toujours en adéquation avec le saxo, que ce soit dans le rythme, parfois soutenu, ou dans le chant. Gaétan a su séduire par l'agilité de son jeu et ses sonorités envoutantes.

Une découverte et un plaisir...! A quand un premier enregistrement ?

Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade
Duo Evade

Duo Evade

  • 20h15  Ciné-concert par l'ODB dirigé par Joseph Bastian

 

Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, Buster Keaton...Trois héros de jeunesse de bien des spectateurs présents ce samedi soir au CAPJ. Ce dernier nous rejoint et fait rire jeunes et moins jeunes par son personnage lunaire ambivalent et ses gags désopilants.

Le génie du compositeur Marc-Olivier Dupin  donne vie à l'image d'une façon intuitivement subtile.

L'Orchestre Dijon Bourgogne, sous la direction de son nouveau chef Joseph Bastian, accomplit là un travail d'horloger car chaque instrument ou groupe d'instruments doit intervenir au moment précis requis par l'action...

...travail d'orfèvre également par la précision et l'excellence de l'interprétation qui accentue l'effet des gags et surprises, ou, au contraire, suggère sentiments et états d'âme (les bruitages intempestifs du marimba, des percussions, des cuivres interrompent sans vergogne les douces mélodies des cordes et des bois)

Dans cette partition exigeante...pas de repos ou de rêverie pour l'orchestre dirigé avec aisance et conviction par Joseph Bastian.

                                        Du grand art...!

Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian
Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian

Orchestre Dijon Bourgogne dirigé par Joseph Bastian

 

Dimanche 10 avril   3ème jour

 

 

  • 11h  Concert de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté

Ce Dimanche matin, neuf étudiants de l’École Supérieure de Musique de Bourgogne Franche-Comté se retrouvaient en diverses formations pour interpréter Rachmaninoff, Gershwin, Bernstein, Liebermann et Schoenfeld.

Bénéficiant de l'enseignement de professeurs de très haut niveau à l'origine de ce concert, tous les musiciens, que ce soit flûtiste, clarinettistes, chanteuse, pianistes ont montré de grandes qualités techniques et musicales, se situant à un niveau remarquable laissant entrevoir de belles carrières professionnelles.

L'auditoire ne s'y est pas trompé, qui leur a accordé un succès bien mérité.

Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté
Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté

Les étudiants de l'ESM de Bourgogne Franche-Comté

  • 14h30  Concert de "Métamorphoses "

Le concert de début d'après-midi nous faisait voyager cette fois en Amérique du Sud à la rencontre du tango " revisité " par l'incontournable et génial Astor Piazzolla.

Emmanuelle Bouillot au piano, Charlotte Magnien et Simon Bouveret au violon, Manon Tenoudji à l'alto, Tomoni Hirano au violoncelle forment un magnifique ensemble modulable ouvrant à de multiples possibilités : Trio violon, violoncelle, piano pour les "Quatre saisons" - Alto et piano pour le "Grand Tango" - Quatuor à cordes pour les "Trois pièces" dont le célèbre " Libertango".

Quelles que soient la formation adoptée et l’œuvre jouée, la musique de Piazzolla nous était offerte dans toute sa beauté et son émotion, nous faisant oublier tout le travail, le métier et le talent qu'il faut à chacun pour être ce  "passeur de musique ", cet artiste au sens le plus noble de l'art.

Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "
Ensemble " Métamorphoses "

Ensemble " Métamorphoses "

  • 16h30   Concert de clôture

- Concerto n°1 pour violon de Bartók

Ce concerto, composé en 1907/1908, est le premier des deux concertos écrits par Bartók. Il comporte deux mouvements et la violoniste Stéfi Geyer à qui il était dédié le définira plutôt comme une Fantaisie.

Nathan Mierdl a choisi une œuvre difficile, originale et a assumé parfaitement ces deux qualificatifs.

1er mouvement: Andante sostenuto

C'est avec une grande clarté et toujours en recherche du "beau son" qu'il introduit, seul, cette longue mélodie chromatique soutenue, très lyrique, évoluant vers une intensité qui gagne ensuite l'orchestre.

2ème mouvement: Allegro giocoso

Tout en contraste, vif, ses rythmes fluctuants, ses difficultés d'exécution mettent en lumière le niveau technique, la virtuosité et l'aisance de Nathan qui semble habité par cette œuvre audacieuse et complexe.

Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy
Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy

Nathan Mierdl et l'EOD, dirigé par Flavien Boy

- Symphonie n°9 en mi mineur Op.95 "Du Nouveau Monde" de Dvoràk

Nommé directeur du Conservatoire National de New York de 1892 à 1895, Dvorak compose sa célèbre "Symphonie du Nouveau Monde" au succès foudroyant et jamais démenti...occultant d'autres belles symphonies telle la 8ème.

C'est cette œuvre grandiose et contrastée, nommée "Du Nouveau Monde" car la première écrite en Amérique, qui clotura les 3 jours des "Musicales en Folie" dans l'admiration et la joie du nombreux public survolté...qui, tout au long du festival, a su apprécier et s'enthousiasmer pour la qualité et le contact chaleureux de l'orchestre et de son chef Flavien Boy avec l'auditoire.

...mais, Surprise !...Voilà "en bis" le dynamique et flamboyant " Un Américain à Paris " de Gershwin...!!!

L'euphorie du public est à son comble...!

 

Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon
Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon

Flavien Boy et l'Ensemble Orchestral de Dijon

____________________________________________________________________________________________

Le Président et toute l'équipe de la Scène Fontainoise remercient chaleureusement Monsieur le Maire, toute la municipalité, le Conseil Départemental et tous nos partenaires de l'aide qu'ils nous ont apportée pour réussir ces 8èmes Musicales en Folie...et le nombreux et fidèle public qui nous soutient et qui est notre raison d'être...

 

Nous vous donnons rendez-vous les 11 juin (20h) et 12 juin (15h) pour le dernier concert de la saison avec l'Ensemble Orchestral de Dijon et l'Ensemble "A cœur joie" autour de Mendelssohn.

L'équipe de la Scène Fontainoise
L'équipe de la Scène FontainoiseL'équipe de la Scène Fontainoise

L'équipe de la Scène Fontainoise

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

La Scène Fontainoise est une association loi de 1901, qui propose, en étroit partenariat avec la Ville de Fontaine-lès-Dijon, au Centre d'Animation Pierre Jacques, une saison artistique.

                      Renseignements : 06 01 96 12 47

 

 

 

  • Le Blog de la Scène Fontainoise :       

  Dans la rubrique "Articles récents ", vous trouverez les archives concernant toutes nos manifestations ( annonces, comptes-rendus et photos des différents spectacles...)

 

Si vous ne l'avez pas encore fait, pour recevoir, directement et gratuitement, le blog dans votre boite de réception, vous pouvez vous abonner en indiquant votre adresse mail dans la case  " Newsletter "

 

  •  Règlement général sur la protection des données (RGPD)


Conformément au nouveau règlement général européen sur la protection des données (RGPD) qui a pris effet le 25 mai 2018, nous sollicitons votre accord pour continuer à vous adresser nos informations :
• Si vous souhaitez toujours recevoir notre blog, ne changez rien.
• Si vous ne souhaitez plus recevoir nos informations, vous avez la possibilité de vous désinscrire.
Sans désabonnement de votre part, vos informations de contact resteront dans notre base de données.

                              Centre d'Animation Pierre Jacques - Photo Nicolas LEBLANC

                                             2 rue du Général de Gaulle

                                                21121  Fontaine-lès-Dijon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article