Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retour sur l'époustouflant récital de Gaspard Dehaene...et présentation des Folies d'Automne !

Publié le par Jean-Paul Grandclaudon

Gaspard Dehaene :

 

    Un pianiste d’exception dans un programme exceptionnel !

Les heureux spectateurs du récital de Gaspard Dehaene ne sont pas près d'oublier cette soirée magnifique dans une salle Pierre Jacques comble et enthousiaste. Le pianiste y offrait un programme varié et très exigeant, pour lequel il avait choisi de nous donner quelques intéressantes "clés d'écoute".

Élégant, précis, délicat dans le rondo Op.52 de Mozart, Gaspard Dehaene nous fait ensuite pénétrer dans le monde de Chopin avec un de ses chefs d’œuvre : la 4ème ballade. Nous en faisant oublier tous les pièges par sa virtuosité sans faille, il en révèle toute la fougue et le lyrisme dans une interprétation empreinte de sobriété, de grâce et de poésie.

Les 2 études d'exécution transcendante de Liszt ( "Chasse-neige"  "Mazeppa" ) choisies parmi les plus difficiles, exigent par leur complexité une parfaite maitrise technique qui ne fit pas défaut à l'interprète dans un tempo endiablé, véritable corps à corps avec l'instrument.

Le choix de la sonate n°29 Op.106 de Beethoven "Hammerklavier" est audacieux. Très longue ( Gaspard avait encouragé le public à la patience...), cette œuvre est de toutes les difficultés. "Habité" par la profondeur de cette véritable "cathédrale" pianistique, l'interprète y fit montre d'une belle assurance, d'une puissance, qui n'excluaient ni l'émotion (adagio), ni une musicalité exceptionnelle tout au long de cette pièce grandiose.

Avec gentillesse et générosité, malgré la fatigue, Gaspard nous offrit :

  • comme une confidence murmurée, le nocturne en do dièse mineur Op.posthume de Chopin.
  • en une heureuse conclusion , la mélodie hongroise D.817 de Schubert.

Si l'artiste a exprimé sa joie de retrouver Fontaine-lès-Dijon et son public, la réciproque était évidente : l'ovation qu'il reçut en est témoin.

                           Un immense merci à Gaspard Dehaene

                                                                                                      BG

____________________________________________________________

                                                                                                                   

Gaspard rejouera ce concert vendredi 26 novembre à 20h à l'Institut Hongrois 92 rue Bonaparte Paris.

_________________________________________________________________________________________

Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani
Diaporama                Photos Stéphane Floreani

Diaporama Photos Stéphane Floreani

Gaspard Dehaene : Liszt Chasse-neige    https://youtu.be/GryL6R3pNdQ_

______________________________________________________________

Vous trouverez ci-dessous le lien de l'interview que Gaspard a donnée à BFC-Classique "L'autre climat musical en Bourgogne Franche-Comté" avant son récital.

https://bfc-classique.fr/gaspard-dehaene-en-recital-a-fontaine-les-dijon/

 

 

8 concerts - 19 musiciens talentueux - 2 grands orchestres symphoniques

8 concerts - 19 musiciens talentueux - 2 grands orchestres symphoniques

Réservations mercredi 24 novembre et pendant le festival - tel : 06 01 96 12 47

Réservations mercredi 24 novembre et pendant le festival - tel : 06 01 96 12 47

Une nouveauté 2021... Les "Folies d'Automne"...Des innovations

Ce nouveau rendez-vous va pouvoir vous apporter un peu de lumière dans la grisaille qui semble s'installer sur la Bourgogne...

Vous pourrez y entendre des instruments rarement mis à l'honneur : le marimba, le basson, le hautbois, l'accordéon...des sonorités nouvelles avec Adélaïde Ferrière, le Trio Walter, le Trio Fauve.

Vous découvrirez un nouvel orchestre, l'Orchestre des Jeunes de Dijon...qui jouera notamment une création d'un jeune compositeur: Fabien Chavanton.

Et bien sur, vous retrouverez notre marraine Anne Queffélec qui interprétera, pour la 1ère fois au CAPJ, le concerto n°4 de Beethoven avec l'Ensemble Orchestral de Dijon dirigé par Flavien Boy.

Nous aurons au cours de ces Folies, une pléiade de vedettes : Adélaïde Ferrière - David Walter, Rie Koyama et Frédéric Lagarde du Trio Walter - Eve-Melody Salom - Nathan Mierdl - Patrick Heilmann...

Et un programme très éclectique de Bach à Poulenc, de Rameau à Piazzolla, de Beethoven à Chopin, de Saint-Saëns à Gershwin...

 

Ne manquez pas ce feu d'artifice musical !

      La musique sera toujours là pour votre bonheur !                  ___________________________________________________________

Ci-dessous le lien vous permettant d'écouter Olivier Renaut, président de la Scène Fontainoise, présentant les Folies d'Automne sur BFC Classique :

https://bfc-classique.fr/des-folies-dautomne-a-fontaine-les-dijon/

_________________________________________________________________________

Masque et pass sanitaire obligatoires pour tous les concerts

Vendredi 26 novembre   Concert d'ouverture    20h 30

L'année 2020 était l'année Beethoven : 250ème anniversaire de sa naissance.

Pour des raisons sanitaires, nous avons dû annuler ce concert... nous vous  le reproposons ce 26 novembre à 20h30 avec les mêmes interprètes que nous remercions d'avoir "patienté "

  • Concerto n°4 en sol majeur OP.58, par Anne Queffélec et l'EOD

"Au début du 19ème siècle, les 4ème et 5ème  concertos de Beethoven  apportent une nouvelle dimension à ce genre musical : le piano techniquement évolue, l’orchestre s’étoffe…

En 1802, la surdité irréversible de Beethoven ouvre sa période créatrice la plus féconde. Œuvre élégante et lyrique, ce 4ème concerto, créé en 1807, est joué à Vienne en 1808, avec le compositeur au piano.

En 3 mouvements : « L’allegro moderato » libre et virtuose improvisation – dans « l’andante con moto », le clavier joue de sonorités audacieuses et domine l’orchestre dans une alternance d’une saisissante gravité à laquelle succède un joyeux « rondo-vivace » final"

Anne Queffélec,

Internationalement reconnue comme l’une des plus remarquables pianistes de sa génération, elle exerce un rayonnement exceptionnel sur la vie musicale. Elle remporte en 1968 le concours international de Munich, puis en 1969 celui de Leeds, succès qui lui ouvrent les portes des salles de concert en Europe, au Japon, à Hong-Kong, au Canada, aux États-Unis... Invitée dès lors par les plus grands orchestres, elle se produit également lors de nombreux festivals français et anglais, tels les « Proms » de Londres, le Festival de La Roque-d'Anthéron, la Folle Journée de Nantes...Elle cultive un répertoire éclectique dont témoigne sa discographie, une quarantaine d’enregistrements de Dominique Scarlatti à Henri Dutilleux, gravés chez Erato, Mirare.

Anne Queffélec dédicacera ses disques après le concert

  • Symphonie n°4 en si bémol Op.60

"Les symphonies de Beethoven font partie des œuvres les plus jouées chaque année dans le monde entier. La n°4 en est la plus courte.

Elle se situe entre les deux grandes portes du romantisme que sont la n°3 « Eroica »- et la Symphonie n° 5. «une svelte jeune fille grecque entre deux géants nordiques », disait Schumann de cette magnifique œuvre.

4 mouvements:1 - Adagio (introduction) / Allegro vivace. 2 - Adagio. 3 - Allegro molto e vivace. 4 -Allegro ma non troppo (le plus court final de Beethoven)

C’est une œuvre pleine de charme, dans un style plus léger que la numéro 3. Les premiers commentateurs, la replaçant dans le sillage de Mozart et Haydn, en soulignent l'énergie, le feu, l'originalité. Suite à la victoire de Napoléon à Austerlitz  le 2 décembre 1805, Beethoven retrouve le  goût du classicisme viennois : jouant d’un raffinement instrumental suscitant l’émotion dans l’Adagio, cette symphonie, lyrique, heureuse invitant à l'harmonie spirituelle, est cependant animée d’un puissant élan rythmique et d’une force beethovénienne".

 

Ensemble Orchestral de Dijon

Sous la direction de Flavien Boy, diplômé du CNSM de Paris en direction d'orchestre, L'Ensemble Orchestral de Dijon se produit aussi bien en formation de musique chambre qu'en orchestre symphonique, en Bourgogne mais également à l'étranger (Italie, Belgique). L'EOD est l'un des principaux artisans du succès des Musicales en Folie.

Flavien Boy

Né en 1982, Flavien Boy obtient son DEM de direction d'orchestre mention Très Bien à l'unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Jean-Sébastien Béreau au conservatoire de Dijon en décembre 2004. Il entre ensuite dans la classe d'analyse de Michaël Lévinas au CNSM de Paris, où il reçoit un Premier Prix, mention Très Bien, en juin 2007. Il se perfectionne ensuite lors de masterclass, avec différents chefs tels que Peter Eötvös, Gianluigi Gelmetti  ou Zoltan Pesko. Titulaire du Diplôme d'État de direction d'ensembles instrumentaux, il dirige entre 2005 et 2010 les orchestres universitaires de Dijon et de Besançon, la Société Philharmonique de Dijon et la chorale Amis-Voix (Dijon).

En septembre 2010, il intègre la classe de direction d'orchestre du CNSM de Paris (CNSMDP)

Récemment il a été invité à diriger l'Orchestre Philharmonique de Marseille, l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Paris, l'Ensemble du Pôle Supérieur Aliénor de Poitiers, l'Orchestre Symphonique Tunisien, l'orchestre Symphonique des Médecins de France et l'Ensemble Vocal de Saint-Quentin-en-Yvelines dont il est directeur musical.

Depuis 2006, Directeur artistique de l'Ensemble Orchestral de Dijon', il travaille à redéfinir la relation entre public et musiciens. Il s'investit ainsi dans divers projets transversaux mêlant à la musique : pédagogie, théâtre ou danse. Ensemble, ils se produisent en Bourgogne mais également dans toute la France et à l'étranger.

Folies d'Automne - 2ème journée - 5 concerts  - des nouveautés

Folies d'Automne - 2ème journée - 5 concerts - des nouveautés

Samedi 27 novembre   11h   Concert gratuit

Concert "Bachrock" 

par Margaux Couturas et Lorraine Vincent, violons accompagnées par un orchestre de chambre issu de l'OJD :

  • Bach : Double concerto pour 2 violons en ré mineur
  • Peter Breiner : Beatles go Baroque  composition du pianiste et compositeur slovaque(1993):  œuvres du 18ème siècle combinées élégamment avec les mélodies les plus entêtantes des Beatles afin de créer un joyeux "mash-up" du 21ème siècle.
  • Bach : Double concerto en ré mineur arrangé par Django Reinhard et Stéphane Grapelli.

Margaux Couturas, violon

Elle débute ses études musicales avec le violon et le violoncelle au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Niort avant d’intégrer le Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours. Elle y obtient un DEM de violon en 2017 et un premier prix de perfectionnement en Musique de Chambre en 2018, en parallèle d’une Licence de Musicologie. Elle obtient en 2019 un DEM de formation musicale au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon. Actuellement, Margaux Couturas prépare une double formation DNSPM/DE avec Anne Mercier à l’Ecole Supérieure de Musique de Dijon, depuis septembre 2018.

Lorraine Vincent, violon

Elle commence le violon à l’âge de 9 ans au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Vannes et y intègre la classe maîtrisienne en 2004. Elle obtient son DEM de violon en 2016 puis entre en Cycle de Perfectionnement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rennes. Lorraine Vincent remporte un Premier Prix de Musique de Chambre . Elle suit parallèlement des cours de piano et de violon baroque au CRD de Vannes. En 2018, elle intègre l’Ecole Supérieure de Musique de Dijon dans la classe d’Anne Mercier afin d’obtenir un DNSPM et un DE. Elle pratique également le hautbois et l’alto au CRR de Dijon.

___________________________________________________________________

Samedi 27 novembre   14h

Concert symphonique par l'Orchestre des Jeunes de Dijon

         dirigé par Céline Rimet et Baptiste Brolles

  • Fabien Chavanton : La lettre du résistant 

     

        Création pour voix solistes, chœur et orchestre

  • Gershwin : Rhapsody in blue (version courte)

L’Orchestre des Jeunes de Dijon

Cet orchestre s’est formé à l’initiative des étudiants du CRR de Dijon et de l’ESM Bourgogne-Franche-Comté en 2017. Il rassemble de jeunes musiciens qui sont motivés pour faire de la musique ensemble.

Le Chœur Ephémère

Chœur formé exclusivement à l’occasion des concerts des Musicales en Folie de Fontaine. Il est constitué d’élèves du CRR de Dijon, d’étudiants instrumentistes et chanteurs à l’ESM, et de choristes amateurs.

Céline Rimet

  Cheffe de chœur et cheffe d’orchestre, étudiante à l’ESM Bourgogne-Franche-Comté, Céline est également violoniste au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon.

 Baptiste Brolles

Musicien originaire de Versailles, passionné d’orchestre, aussi bien à la baguette qu’en tant qu’interprète. Actuellement il poursuit ses études de flûte à l’ESM Bourgogne Franche-Comté et s’investit dans divers projets artistiques.

___________________________________________________________________________________________

Samedi 27 novembre   16 h

Récital d’Adélaïde Ferrière, marimba.

BACH Prélude en Mi B Majeur Bwv 1010
PAGANINI Caprice n.24
GERSHWIN Rhapsody in Blue
GERASSIMEZ Asventuras7
MIKI Marimba Spiritual (avec les étudiants de la classe de percussion de l’ESM)
 

Adélaïde Ferrière

©Yves Rousseau

Première percussionniste à avoir été nommée aux Victoires de la Musique - “Révélation Soliste instrumental” aux Victoire 2017 -, Adélaïde Ferrière est issue d’une famille de musiciens : débutant très jeune le piano et les percussions au Conservatoire de Dijon, elle intègre à 15 ans le CNSMD de Paris et y obtient son Master en 2017 avec les félicitations du jury, après avoir suivi parallèlement en 2016 des cours au Royal College of Music de Londres. Lauréate de plusieurs concours internationaux - Concours international d’interprétation de Boulogne-Billancourt (1er Prix), Concours International FMAJI (1er Prix, Prix du Public et Prix de la meilleure interprétation contemporaine), Grand Prize Virtuoso International Competition de Salzbourg (1er Prix), entre autres, elle est devenue en 2017 lauréate de l'ADAMI

et de la Fondation Safran pour la Musique. Invitée en tant que soliste de scènes telles que la Philharmonie de Paris, la Seine Musicale, l’Opéra de Paris, la Philharmonie du Luxembourg, le Mozarteum de Salzbourg et le Merkin Concert Hall de New York, et de festivals tels que La Folle Journée de Nantes,  de Deauville, elle s’est produite avec des orchestres tels que l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Orchestre Victor-Hugo Franche Comté ou l’Orchestre Pasdeloup. Depuis 2018, elle est Artiste en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec le Trio Xenakis - aux côtés des percussionnistes Emmanuel Jacquet et Rodolphe - ; elle a par ailleurs intégré l’équipe de percussionnistes du Trio KDM.

 

Bach - Prélude BWV 1006a en Mi majeur par Adélaïde Ferrière

https://www.youtube.com/watch?v=9aaqgX8Qz9s&list=RDska2wWQIwIU&index=7

_______________________________________________________________________

Samedi 27 novembre    18 h

                             Concert du "Songe du Roi "

Dania El Zein, soprano / Lucien Pagnon,Violon. 

                 François Gallon, violoncelle / Patrick Heilmann, clavecin.

"L'heure italienne"

occupent bien qui leur est due dans ce programme de part le Corelli         Folia et sonate n°3 Op. 5 pour Violon et Basse Continue

Scarlatti     Sonate pour Clavecin

Vivaldi       Sonate pour Cello et Basse Continue

Haendel   Cantate ‘‘Mi Palpita il cor’’

 

LE SONGE DU ROI

Constitué d’un cercle d’instrumentistes fidèles et d’un ensemble vocal, le Songe du Roi est un ensemble de musique baroque fondé à Dijon par Patrick Heilmann, en février 2016. Il a pour vocation de promouvoir les répertoires européens des XVIIe et XVIIIe siècles avec une affinité certaine pour les esthétiques italiennes. Autant investi dans la musique vocale que dans la musique instrumentale, l’ensemble se produit régulièrement sur les scènes françaises : les Estivales des Orgues du Haut-Jura (39), Vox Aurea (18), Musique au Chambertin (21), Pupitres en liberté (39), Marathon Rameau (21), Les soirées Granvelles (25), Musiques Vivantes (03), Le Songe du Roi a l’ambition de faire vivre ce répertoire en le faisant découvrir au plus grand nombre. C’est dans ce but qu’il propose, depuis octobre 2018, sa propre programmation, Musique aux Cordeliers, qui offre des concerts chaque mois dans l’acoustique d’exception de l’ancien réfectoire du couvent des Cordeliers à Dijon.

L’HEURE ITALIENNE

L’heure italienne réunit quatre musiciens du Songe du Roi autour de l’esthétique musicale italienne du XVIIIe siècle. Corelli et Vivaldi occupent bien sûr la place qui leur est due dans ce programme de part le nombre très important de chefs-d'œuvre qu’ils ont laissé, mais un troisième compositeur y est également à l’honneur : le grand Haendel. Allemand, ayant vécu la plus grande partie de sa carrière à Londres, Haendel a toute sa vie écrit une musique dans le goût italien le plus authentique. L’heure italienne est un hommage à ce goût d’une extraordinaire vitalité qui a bel et bien fini par convaincre toute l’Europe.

PATRICK HEILMANN

Claveciniste, continuiste, chef de chœur et flûtiste à bec, Patrick Heilmann fonde l’ensemble Le Songe du Roi en février 2016. Depuis septembre 2016, il dirige également l’ensemble vocal dolois "Alcina" dans un répertoire allant de la renaissance à Mozart.

C’est en octobre 2019 que naît le chœur du Songe du Roi : formation de 12 chanteurs constitué de professeurs de chant et d’étudiants en cours de professionnalisation.

Il joue volontiers avec d’autres ensembles de musique ancienne comme le Palais des Songes, Harmonia Sacra, le Cortège d’Orphée, Ductus, etc. La pédagogie occupe une part de plus en plus importante de son activité. Il est sollicité par l'École Supérieure de Musique de Dijon comme continuiste pour des projets ponctuels avec les étudiants et intervient régulièrement comme professeur de basse continue dans le cadre des Ateliers des Traversées Baroques. Enfin, il occupe le poste de professeur de clavecin du Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon depuis novembre 2019.

_______________________________________________________________________

 

 

Samedi 27 novembre  20 h

     Une innovation...un évènement : Le Trio Walter

David Walter, hautbois - Rié Koyama, basson - Frédéric Lagarde, piano

Voici un trio évident, harmonieux, et pourtant rare : piano, hautbois, basson. Il s’agit donc d’une famille pratiquement reconstituée, qui va nous offrir une musique originale, brillante et envoûtante...des sonorités nouvelles pour un programme de musique française.

    Venez découvrir cet exceptionnel et dynamique ensemble, que nous avons la chance d'accueillir !

David Walter, le plus chaleureux et remarquable hautboïste français que tout le monde admire a formé, avec Frédéric Lagarde au piano, ce trio audacieux qui met si bien en valeur le basson de Rié Koyama.

  Musiciens reconnus (pas moins de 40 récompenses internationales à eux trois!), ils ont pour partenaires le Quintette Moragues ( dont David Walter est membre fondateur),l' Ensemble Calliopée, J-G Queyras, J Widmann, P Meyer...
Invités en France, Allemagne, Chine, Japon..., leur répertoire, varié, est principalement constitué de transcriptions que David Walter réalise. Ils ont signé un magnifique premier enregistrement consacré à l’opus 11 de Beethoven et aux pièces opus 83 de Max Bruch, qu'ils dédicaceront à la fin du concert.

Si la formation hautbois-basson-piano est naturelle et riche (on rappelle que les deux instruments à vent sont de la même famille, à anche-double), il existe peu de pièces qui lui sont consacrées. On mentionnera tout de même le trio de Francis Poulenc, pièce majeure, que vous pourrez entendre ce samedi.

Le « Trio Walter » fait donc appel aux exceptionnels dons de transcripteur de David Walter pour constituer son répertoire.
David est l’auteur de plus de mille transcriptions à ce jour. Elles sont une référence dans le domaine du quintette à vent, que David a réalisées pour le quintette Moraguès, dont il est membre fondateur. De manière générale, elles figurent aux programmes des plus célèbres salles des cinq continents.

Les œuvres

Pour notre plus grand plaisir, le Trio interprétera ces pièces qui seront commentées par Frédéric Lagarde et David Walter :
 

  • Camille Saint-Saëns : Tarentelle

Camille Saint-Saens (1835-1921) est célébré cette année, à l’occasion du centenaire de sa mort.
En 1857, année de sa nomination à la tribune de La Madeleine, le jeune Camille Saint-Saëns peut savourer sa réussite et oublier son échec au prix de Rome (1852). Ses premiers numéros d’opus le montrent préoccupé à la fois par les pièces de salon, les œuvres sacrées ou le concert symphonique. Avec sa Tarentelle op. 6, il s’engage dans le domaine concertant en taillant sur mesure une pièce pour ses deux dédicataires : Louis Dorus et Adolphe Leroy, respectivement première flûte et première clarinette de l’Académie royale de musique. On peut imaginer que Saint-Saëns, concertiste depuis 1846, a déjà eu l’occasion de côtoyer ces deux virtuoses dans le cadre des soirées parisiennes. C’est lui-même qui accompagne au piano les deux solistes le soir de la création, le 28 avril 1857, salle Pleyel. Piquante et en perpétuel renouvellement, la pièce propose une large palette de coloris depuis ses débuts badins jusqu’à sa fin précipitée, en passant par une section centrale détendue et expressive.

Claude Debussy : 1ère arabesque "Clair de lune" -  « Reflets dans l’eau »

Claude Debussy (1862-1918) est sans conteste l’un des grands génies de la musique. Il aura contribué de façon majeure au passage à l’ère moderne du langage musical à la fin du 19e siècle. Ses sources d’inspiration sont infinies, liées ici à la rêverie et à la nature. Ces  pièces, d’une relative jeunesse, sont emblématiques du style de leur auteur.

Francis Poulenc : Trio 

Ce trio  constitue la pièce majeure de la formation présentée samedi soir. Écrite en 1926 elle est dédiée à Manuel de Falla. Typique de l’écriture virtuose et humoristique de son auteur, elle comporte 3 mouvements : presto-andante-rondo. C’est aujourd’hui l’une des œuvres les plus jouées de Francis Poulenc (1899-1963)

Ernest Chausson : Trio op. 3

Ernest Chausson (1855-1899), méconnu du grand public, est l’un des représentants les plus profonds et inspirés de l’école française de la toute fin du XIXe siècle. Reconnu comme tel par pairs, il fut président de la Société Nationale de Musique, au sein de laquelle figuraient G Fauré, C Saint-Saëns, C Franck, j Massenet, H Duparc...
Le trio, bien qu’écrit à seulement 26 ans —c’est son opus 3– est une œuvre majeure du compositeur. Encore un peu sous l’influence de son Maître César Franck, elle témoigne déjà d’une tension et d’un langage tous personnels, que l’on retrouvera dans les chefs-d’œuvre à venir: « Concert », « Poème »; « Poème de l’Amour et de la Mer »...
Composé de quatre mouvements (Pas trop lent/animé-scherzo-lent-animé), il impressionne par son intensité et son architecture.

Les interprètes

  • David Walter, hautbois

 

Considéré comme l'un des plus grands hautboïstes mondiaux, David Walter est également chef d'orchestre et compositeur. Il se produit tant aux USA, qu'en Asie, Europe ou Australie. Nommé professeur au CNSM de Paris en 1987, il enseigne à la Guildhall School of Music de Londres de 1997 à 2009. Il a donné des Master-Classes dans plus de 40 pays.

 

  • Rie Koyama , basson

Bassoniste la plus titrée du monde avec près de 30 récompenses dans des concours nationaux ou internationaux, Rie Koyama

entame une carrière majeure après sa victoire au concours ARD de Munich en 2013. Elle joue en soliste avec les orchestres de Munich, Stuttgart, Bonn...Osaka..., et est basson solo de l'Orchestre de Chambre de Brême, dirigé par P Jaarvi. Elle a à son actif de nombreux enregistrements.

 

  • Frédéric Lagarde, piano 

Frédéric Lagarde, directeur artistique du festival Classicaval de Val d’Isère, se produit comme soliste ou chambriste au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, au Carnegie Hall à New York, à l'Opera de Tokyo, au Queen Elizabeth Hall de Londres, au Musikverein de Wien... Partenaire de nombreux musiciens et orchestres, il enseigne au Pôle Supérieur de Dijon-Bourgogne, ainsi que dans le cadre de Master-classes en France, République Tchèque, Malaisie, au Brésil, Canada...Ses enregistrements  (Naxos, Mirare...) reçoivent plusieurs "Diapason d'or" et "Choc" du Monde de la Musique.

 

Vidéo du trio :     https://vimeo.com/161156027

__________________________________________________________________________

Folies d'Automne 3ème journée

Folies d'Automne 3ème journée

 .Dimanche 28 novembre   14 h

                           Concert du Trio Fauve

Apolline Kirklar, violon / Annabelle Gouache, violoncelle / Jean-Etienne Sotty, accordéon

Issus des Conservatoires nationaux supérieurs de musique et danse de Paris et de Lyon, séduits par le potentiel remarquable de la formation accordéon-violon-violoncelle, ces trois musiciens forment le Trio Fauve en 2016. En choisissant leur nom, ils se sont placés sous l'égide de l'énergie créatrice du courant pictural du fauvisme et sous l'augure de la puissance sauvage et racée des grands fauves.

Ils donnent à leur ensemble un triple projet artistique : conquérir de nouveaux territoires musicaux par une démarche de commandes et de création en collaboration avec les compositeurs, donner toute sa fougue au répertoire déjà existant, faire leur les chefs d’œuvre de la musique classique par des transcriptions ambitieuses.

Le programme

  • Camille Saint-Saëns, Danse macabre (transcription du Trio Fauve)
  • Alex Nante, El sol en diciembre (Création)
  • Astor Piazzolla, Oblivion – Libertango - Café 1930 – Michelangelo 70__

________________________________

_______________________________

Dimanche 28 novembre  16h

 

 

Concert symphonique par

l'Ensemble Orchestral de Dijon,

                dirigé par Flavien Boy

 

 

Chopin : Concerto n°2 pour piano et orchestre en fa mineur Op.21, par Eve-Melody Salom

Lalo : Symphonie espagnole, par Nathan Mierdl, violon.

 

Un concert où vous allez retrouver nos jeunes musiciens fidèles des Folies:

Eve-Melody Salom

Elle commence ses études musicales et de danse au Conservatoire de Dijon avant d’intégrer en 2015 le Conservatoire de Paris (CNSMDP) en piano dans la classe de D. Pascal. . En avril 2018, elle accompagne Nathan Mierdl, un des lauréats du concours Menuhin à Genève. Elle obtient en 2020 son diplôme de Master. Passionnée de musique de chambre, elle rejoint au CNSMDP la classe de C. Désert en 2019 ainsi que la même année la classe d’alto de P.-H. Xuereb. Régulièrement sollicitée par de nombreux festivals, elle se produit en soliste, avec orchestre ou en diverses formations de musique de chambre. Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle remporte en 2020 le prix au concours Yamaha Music Foundation of Europe en piano.

Nathan Mierdl

 Nathan commence le violon en Allemagne, puis poursuit son apprentissage à Dijon où il obtient son Diplôme d’études musicales en 2011. Il renoue alors avec ses racines allemandes au Pre College de Cologne avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Paris en 2013 dans la classe de Roland Daugareil. Il obtient son master de concertiste en 2018.

Convivial,gai,réfléchi, Nathan MIERDL nous touche par le naturel et l’authenticité de son jeu, sa virtuosité et sa profonde musicalité. Pleines de finesse et de spontanéité, ses interprétations sont conduites par un instinct musical inné et un besoin impérieux de communiquer ses émotions à travers la musique. Le jeune artiste sait entrainer son auditoire  au cœur même de la musique. Son art n’a de sens que partagé, avec le public ou avec d’autres musiciens.

En novembre 2018, il intègre l’Orchestre Philharmonique de Radio France en tant que premier violon co-soliste. La même année, il décroche quatre prix au prestigieux Concours Menuhin.

                                                                                 

Les œuvres

Chopin : concerto en Fa mineur N°2,

   Ce concerto composé en 1829-1830, a été publié en 1836 (op.21) .Le n°1 a été écrit simultanément en 1830 et publié en 1833  (op.11)

 Chopin entame réellement sa carrière de compositeur avant son départ définitif de Varsovie  fin 1830 pour Vienne et Paris.

   L’œuvre est jouée avec grand succès en Mars 1830 à Varsovie

   Chopin y a mis tout son cœur alors épris secrètement  d’une jeune chanteuse lyrique Constance Gladkowska.

   La forme en est classique en 3 mouvements :

                                   -1 : Maestoso (majestueux)

                                   -2 : Larghetto

                                   -3 : Allegro vivace

    La partition d’orchestre comporte, à elle seule, quelques passages de toute beauté. A la fois écrin et faire valoir de l’instrument, elle lui ajoute couleur et poésie, s’adapte à l’art pianistique propre à Chopin et, imperceptiblement, en fait ressortir la valeur émotionnelle.

 

Lalo : Symphonie espagnole

Lorsque Lalo, de lointaines ascendances espagnoles, né à Lille, s'établit à Paris vers 1840 et fait entendre ses premières pièces de musique de chambre, il ne recueille que l'incompréhension d'un public seulement intéressé par l'opéra, et vit alors quelques années difficiles.

L'année 1871 voit la fondation de la Société nationale de musique par Camille Saint-Saëns et Romain Bussine, dont le but est de promouvoir la musique française et de permettre à des jeunes compositeurs de faire jouer leurs œuvres en public. Le succès est alors au rendez-vous pour Édouard Lalo...et c'est le violoniste virtuose Pablo de Sarasate qui crée en 1875 la Symphonie Espagnole pour violon et orchestre.

Dans cette pièce éblouissante organisée en 5 mouvements, l'Espagne fournit au compositeur le prétexte à une partition aux couleurs chatoyantes et aux rythmes conquérants.

 

La Scène Fontainoise est une association loi de 1901, qui propose, en étroit partenariat avec la Ville de Fontaine-lès-Dijon, au Centre d'Animation Pierre Jacques, une saison artistique.

 

 

 

  • Le Blog de la Scène Fontainoise :       

  Dans la rubrique "Articles récents ", vous trouverez les archives concernant toutes nos manifestations ( annonces, comptes-rendus et photos des différents spectacles...)

http://lascenefontainoise.over-blog.com/

Si vous ne l'avez pas encore fait, pour recevoir, directement et gratuitement, le blog dans votre boite de réception, vous pouvez vous abonner en indiquant votre adresse mail dans la case « Newsletter »

_____________________________________________________________________________

  • Renseignements : 06 01 96 12 47

__________________________________________________

 

  •  Règlement général sur la protection des données (RGPD)


Conformément au nouveau règlement général européen sur la protection des données (RGPD) qui a pris effet le 25 mai 2018, nous sollicitons votre accord pour continuer à vous adresser nos informations :
• Si vous souhaitez toujours recevoir notre blog, ne changez rien.
• Si vous ne souhaitez plus recevoir nos informations, vous avez la possibilité de vous désinscrire.
Sans désabonnement de votre part, vos informations de contact resteront dans notre base de données.

Partager cet article
Repost0

18 novembre:Gaspard Dehaene "récital de piano" / / 26-27-28 novembre "Les Folies d'Automne"

Publié le par Jean-Paul Grandclaudon

18 novembre:Gaspard Dehaene "récital de piano"  / /  26-27-28 novembre "Les Folies d'Automne"

JEUDI 18 NOVEMBRE        20h         CAPJ 

entrée rue des Carrois

 

La Scène Fontainoise, en partenariat avec la ville de Fontaine-lès-Dijon a

le plaisir de vous inviter à assister à un

 récital de Gaspard Dehaene

 pianiste séduisant que vous aimez retrouver.

Gaspard Dehaene est l’invité de prestigieuses salles et festivals tant en France qu’à l’étranger : Philharmonie de Paris, la Roque d’Anthéron, Folle Journée de Nantes, Festival Chopin à Nohant, Radio France Montpellier, Chopin à Bagatelle, Festival 1001 Notes, Musicales en Folie de Fontaine-lès-Dijon, Carnegie Hall de New York, OJI Hall de Tokyo, Philharmonie d’Ekaterinenburg, Jeunes Artistes de Pékin… en récital comme en concerto sous la baguette de chefs tels que Dmitry Liss, Elena Schwarz, Mihhaïl Gerts… avec différents orchestres dont le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural, l’Orchestre Pasdeloup...et l'Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy.

Chambriste passionné partageant la scène avec A. Queffélec (qui sera parmi nous lors des Folies d'Automne), V. Julien-Laferrière, P.Meyer, G.Caussé, le clarinettiste Pierre Génisson (que nous retrouverons au CAPJ  jeudi 10 mars 2022 en compagnie du pianiste David Kadouch dans un concert Prokoviev et Schumann) …, Gaspard Dehaene est un partenaire privilégié d'Adrien Boisseau, avec lequel il a enregistré deux albums. Sensible également au répertoire du Lied et de la Mélodie, il collabore avec la mezzo-soprano Victoire Bunel au sein de la fondation Orsay-Royaumont.

La musique de son temps lui tient à cœur. Sollicité à maintes reprises par différents compositeurs, il eut en particulier le privilège de créer « une page d’éphéméride » de Boulez et d’étudier l’œuvre avec le compositeur.

Lauréat du prix "Pro Musicis" et "Génération Spedidam", Gaspard Dehaene est également artiste "Steinway".

Après deux albums solo salués par la presse, « Fantaisie » et « Vers l’ailleurs », il poursuit sa collaboration avec le label 1001 Notes pour son troisième disque : « À la Mazur » dédié à Chopin.

Gaspard dédicacera ses disques et le programme à l'issue du concert

_____________________________________________________

Gaspard Dehaene nous propose ce magnifique programme :

 

- Mozart, rondo en la mineur K.511

Composé en 1787, il se compose d'un seul et unique mouvement, un andante.

Avec son caractère à la fois fantaisiste et légèrement empreint de mélancolie, il s'agit là de l'une des compositions exceptionnelles de Mozart pour le piano.

Quand Mozart compose en mode mineur, c'est littéralement sublime.

 

- Chopin, 4ème ballade en fa mineur Op.52

Composée en1842 à Paris et Nohant , éditée en 1843, elle est dédiée à la baronne Nathaniel de Rothschild .

Un des sommets de l'écriture harmonique chopinienne, et un des grands chefs-d'œuvre du répertoire pianistique romantique. 

 

 - Liszt , 2 études d’éxécution transcendante :

Les Études d'exécution transcendante, S. 139, sont un recueil de 12 pièces pour piano parmi les plus difficiles jamais écrites composées par Franz Liszt. Elles font aujourd'hui partie des œuvres incontournables du répertoire des pianistes modernes. 

              - Chasse-neige, en si bémol mineur : La dernière étude, en si bémol mineur fait référence à un vent sec des montagnes suisses. La musique, très descriptive, dissimule habilement l'indéniable agilité qu'elle requiert sous une apparence bucolique et romantique.

 

              

- Mazeppa, en ré mineur : La quatrième étude du recueil, en ré mineur, est l'une de ses pièces maîtresses et l'une des plus connues. Dédiée à Victor Hugo, ses difficultés en font l'une des Études les plus impressionnantes à écouter et voir jouer.

 

 

- Beethoven, sonate « Hammerklavier » Op.106

La sonate Hammerklavier occupe une place singulière dans l’œuvre de Beethoven. Elle était destinée aux instruments les plus modernes de l'époque dont elle exploitait toutes les possibilités techniques. Publiée en septembre 1819, elle est la plus vaste partition pour piano solo par sa longueur et l'ampleur de son souffle. Le musicien confia à son éditeur : « Voilà une sonate qui donnera de la besogne aux pianistes, lorsqu'on la jouera dans cinquante ans ».

________________________________________________________________________

Nous retrouverons Gaspard lors des "Folies de Printemps" début Avril 2022 dans le concerto n°2 pour piano et orchestre de Rachmaninov.

__________________________________________________________

 

Vous trouverez ci-dessous le lien de l'interview que Gaspard vient de donner à BFC-Classique "L'autre climat musical en Bourgogne Franche-Comté"

https://bfc-classique.fr/gaspard-dehaene-en-recital-a-fontaine-les-dijon/

 

 

Tarifs :

- Tarif plein : 16€

- Tarif réduit : 10€

- Carte Culture : 5,50€

- Gratuit pour les moins de 18 ans

 

Vous pouvez réserver des places numérotées en vous rendant à notre centre de réservation ouvert dans le hall du CAPJ rue des Carrois à Fontaine-lès-Dijon lundi 15 et mercredi 17 novembre de 14h30 à 18h30. Il sera aussi possible de prendre des places le soir du concert.
 

Renseignements : 06 01 96 12 47

________________________________________________________

Sylvie Bouissou, disquaire itinérante, sera présente...

 

Les personnes lui ayant commandé le disque " Piazzolla Concertos"  enregistré par William Sabatier avec l'ODB, pourront le récupérer lors du concert du 18 novembre.

 

 

_____________________________________________________________________

 

 Informations pratiques :

 

  • En conformité avec les annonces gouvernementales, le Passe sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans.

                                       Pensez à le préparer à l'avance

  •       Merci de vous présenter au plus tard 30 minutes avant le début de la soirée munis de vos masques  Du gel hydroalcoolique sera à votre disposition - Les règles de distanciation sont applicables dans les espaces de circulation.

Photos et commentaires de la soirée dans un prochain blog

                                  http://lascenefontainoise.over-blog.com/

Abonnement gratuit en inscrivant votre adresse mail dans la case "Newsletter".

---------------------------------------------------------------------------------------------

Ville de Fontaine-lès-Dijon

Ville de Fontaine-lès-Dijon

    CAPJ  entrée   2, rue du Général de Gaulle

_________________________________

Trois jours de musiquehuit concerts exceptionnels

              un programme éclectique :

Œuvres de Beethoven, Chopin, Lalo, Gershwin, Saint-Saëns, Vivaldi, Poulenc, Bach, Liszt, Piazzolla, Rameau, Scarlatti, Chausson, Debussy, Grieg, Paganini, Corelli, Haendel...mais aussi de Fabien Chavanton, un jeune compositeur.

18 novembre:Gaspard Dehaene "récital de piano"  / /  26-27-28 novembre "Les Folies d'Automne"

   Vendredi 26 novembre     20h30                                                                                                                              

 

Notre marraine Anne Queffélec

ouvrira le festival le avec le Concerto n°4 de Beethoven pour piano Op.58, accompagnée par l’Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy ---qui poursuivra avec la Symphonie n°4 de Beethoven Op.60.

 

Samedi 27 novembre

  • 11h : Concert "Bachrock" par Margaux et Lorraine Vincent, violons, étudiantes à l'ESM : Bach et les Beatles !  - concert gratuit -
  • 14h : L'Orchestre des Jeunes de Dijon, dirigé par Baptiste Brolles et Céline Rimet : "La lettre du résistant" pièce pour Orchestre Symphonique, Chœur Mixte et Trois Voix de Fabien Chavanton...et "Rhapsodie in blue" de Gershwin.
  • 16h : Adélaïde Ferrière, son marimba...avec des élèves de la classe de percussion de l'ESM :

BACH Prélude en Mi B Majeur BWV 1010


PAGANINI Caprice n.24
GERSHWIN Rhapsody in Blue
GERASSIMEZ Asventuras

MIKI Marimba Spiritual (avec les étudiants de l’ESM)

 

  • 18h : Le Songe du roi de Patrick Heilmann

Il a pour vocation de promouvoir les répertoires européens des XVIIe et XVIIIe siècles

                        "l'Heure Italienne"   Corelli / Scarlatti / Vivaldi / Haendel

 

 

  • 20h : Le trio Walter : Rié Koyama,basson - Frédéric Lagarde, piano - David Walter, hautbois

 

 

Trois virtuoses  reconnus (pas moins de 40 récompenses internationales à eux trois) ... Des sonorités nouvelles pour un programme de musique française: Saint-Saëns, Debussy, Poulenc, Chausson.

 

 

 

Dimanche 28 novembre

  • 14 h : Le Trio Fauve : Apolline Kirklar,violon - Annabelle
    Gouache,violoncelle -Jean-Etienne Sotty, accordéon

Des couleurs, des nuances et des formes nouvelles pour un programme autour de Grieg, Liszt, Saint-Saëns,...et Piazzolla.

 

 

 

  • 16h : Concert de clôture par l'Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy

- Chopin, Concerto n°2 pour piano et orchestre, avec Eve-Melody Salom

- Lalo, Symphonie Espagnole, avec Nathan Mierdl, violon

  

Eve-Melody Salom  -   Nathan Mierdl    -    Flavien Boy et l'EODEve-Melody Salom  -   Nathan Mierdl    -    Flavien Boy et l'EODEve-Melody Salom  -   Nathan Mierdl    -    Flavien Boy et l'EOD

Eve-Melody Salom - Nathan Mierdl - Flavien Boy et l'EOD

           A chaque concert, masque et pass sanitaire obligatoires.

___________________________________________________

__________________________________________________

Vous pouvez retrouver l'Ensemble Orchestral de Dijon, dirigé par Flavien Boy

ce samedi 20 novembre 2021 à 20h30,

          Salle L'Aqueducienne, 3 allée de l'enfance      Ahuy

 

 

Programme :

 

  • Mendelssohn, Ouverture de la Belle Mélusine
  • Mozart, Concerto pour clarinette / Soliste : Elena Arveiler
  • Brahms, Symphonie n°3

 

Direction : Flavien Boy

Réservations : 06.34.39.19.85

Tarifs : 20.00 € - gratuit pour les moins de 12 ans

_______________________________________________________________

FORMULAIRE DE RESERVATION FOLIES D'AUTOMNE

Bulletin de réservation à copier,imprimer,remplir et apporter au "bureau des Folies"

Bulletin de réservation à copier,imprimer,remplir et apporter au "bureau des Folies"

 

              Les Pass donnent droit à des places numérotées

             Il y a aussi possibilité de prendre des billets unitaires pour chacun des huit concerts.

Les réservations seront ouvertes à partir du mercredi 10 novembre, puis tous les lundis et mercredis  de 14h30 à 18h30 dans le hall du CAPJ, rue des Carrois  Fontaine-lès-Dijon...et pendant tout le festival.

 

Si vous ne pouvez vous déplacer au CAPJ et pour tout renseignement, vous pouvez téléphoner au 06 01 96 12 47

 

________________________________________________________

La Scène Fontainoise est une association loi de 1901, qui propose, en étroit partenariat avec la Ville de Fontaine-lès-Dijon, au Centre d'Animation Pierre Jacques, une saison artistique.

 

 

 

  • Le Blog de la Scène Fontainoise :       

  Dans la rubrique "Articles récents ", vous trouverez les archives concernant toutes nos manifestations ( annonces, comptes-rendus et photos des différents spectacles...)

http://lascenefontainoise.over-blog.com/

Si vous ne l'avez pas encore fait, pour recevoir, directement et gratuitement, le blog dans votre boite de réception, vous pouvez vous abonner en indiquant votre adresse mail dans la case « Newsletter »

_____________________________________________________________________________

  • Renseignements : 06 01 96 12 47

__________________________________________________

 

  •  Règlement général sur la protection des données (RGPD)


Conformément au nouveau règlement général européen sur la protection des données (RGPD) qui a pris effet le 25 mai 2018, nous sollicitons votre accord pour continuer à vous adresser nos informations :
• Si vous souhaitez toujours recevoir notre blog, ne changez rien.
• Si vous ne souhaitez plus recevoir nos informations, vous avez la possibilité de vous désinscrire.
Sans désabonnement de votre part, vos informations de contact resteront dans notre base de données.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0